Comme il faut bien choisir une solution parmi toutes celles commençant par C, aujourd’hui nous ferons un zoom sur la consigne en Bretagne. Et nous reviendrons à une autre occasion sur le compost, tout aussi indispensable pour réduire le volume de sa poubelle.

La consigne, pourvu qu’elle revienne… De plus en plus d’initiatives (re)naissent en France. En Bretagne, on compte sur Distro (retour en breton) pour la remettre à l’ordre du jour, par la création d’une filière de réemploi des bouteilles en verre, comme Bout’ à Bout’ le propose en Pays de la Loire. Une coopérative qui assurera le lavage, la logistique et la distribution des bouteilles est en cours de création. Des réunions collectives pour la formation de cette coopérative auront lieu en décembre (dont le 07/12 à Plabennec, futurs partenaires ou sociétaires, n’hésitez pas à contacter Distro). A suivre de très près donc !

D’autres professionnels se lancent pour proposer des solution à destinations des citoyen·nes, restaurateur·trices, collectivités territoriales, etc.. Pour les fédérer au niveau national, le réseau consigne facilite le partage d’expérience et propose des formations aux porteurs de projets. Les prochaines rencontres techniques pour tous les acteurs auront lieu pendant la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD). Et à l’échelle du Finistère nord-ouest, le G4DEC, portail de l’économie circulaire, encourage aussi les projets de réemploi par l’organisation de rencontres entre acteurs de la consigne.

En attendant qu’un système de grande envergure se mette en place dans le Nord Finistère, des propositions de réemploi des bocaux à l’échelle du commerçant ou du producteur font leur apparition progressivement. En voici quelques exemples :

Plusieurs producteurs de jus de pommes et de cidre réemploient déjà leurs bouteilles. Le système de consigne est souvent affiché dans les rayons des coop bios. Sinon, n’hésitez pas à demander à votre commerçant si son producteur les reprend (avec ou sans compensation financière). Ce sera toujours moins d’énergie dépensée pour refabriquer de nouvelles bouteilles ! Le producteur des confitures Hogaan récupère aussi les pots, par exemple au marché bio de Kérinou ou à la biocoop de Landerneau. Les commerçants spécialisés dans le vrac proposent de plus en plus de produits en bocaux consignés.

Des drives zéro déchet s’installent dans le 29, comme les bocaux d’Ana à Brest, La Spatule Blanche à Quimper. Et début 2022, Les rapporteurs s’installeront à proximité de Brest et de Morlaix ! Il s’agit de commerces click and collect avec vente de produits conditionnés en bocaux consignés.

Et les traiteurs ? Le food-truck L’esperluette qui sillonne le sud Finistère en été les alentours de Brest le reste de l’année propose un modèle de consigne des bocaux qui fonctionne bien ! Du local dans le bocal à Tréflez aussi, et travaille avec le Frigo Nu pour proposer des repas dans des bocaux réutilisables aux salariés des entreprises partenaires. Après Rennes, En Boite le Plat pourrait prochainement débarquer dans le Pays des Abers, on a hâte !

Sans oublier les cosmétiques qui se vendent de plus en flacons réutilisés, à l’image des produits Endro.

 

La plupart de ces contacts sont à retrouver sur notre annuaire des commerçants zéro déchet et d’autres solutions sur la carte des solutions zéro déchet (rubrique produits consignés).

Tenez-nous au courant des acteurs de la consigne qui se développent dans la région, nous tiendrons cette page à jour !

 

(Crédit photo pour l’image de haut de page : Zéro Waste France)

0 Partages

2 commentaires sur « C comme Consigne »

    1. Merci pour ces informations, nous pourrons aller à la rencontre de ces commerces lors de notre prochaine opération « Mon Commerçant Zéro Déchet » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.