Les 5 piliers du Zéro Déchet

Cinq règles à suivre, pour se lancer dans la vie « Zéro Déchet »

La philosophie du Zéro Déchet a largement été popularisée par Béa Johnson.
Incontournable dans le domaine, elle en est la plus grande ambassadrice. Dans un autre article, je vous parlerais plus en détail de son livre, réelle source d’inspiration. Mais elle est avant tout à l’origine de 5 règles, permettant de réduire de manière drastique sa « consommation » de déchets, son intérieur et son mode de vie.
Zoom sur les 5 piliers nécessaires pour se lancer dans la démarche, à respecter dans l’ordre :

  • Refuser ce dont nous nʼavons pas besoin
  • Réduire ce dont nous avons besoin mais ne pouvons pas refuser
  • Réutiliser ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire
  • Recycler ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, ni réutiliser
  • Composter le reste

Refuser ce dont nous n’avons pas besoin

La moindre petite chose quʼon accepte, ou quʼon prend, fait augmenter la demande. En dʼautres termes, accepter de manière compulsive (par opposition au fait de refuser) revient à tolérer et à renforcer des pratiques génératrices de gâchis. (…) Lorsque lʼon accepte passivement un prospectus publicitaire, un arbre est abattu quelque part dans le monde. Béa Johnson</ em>

Les articles en plastique à usage unique, les cadeaux gratuits, les imprimés publicitaire ; par exemple ; les objets superflus de manière générale. De manière simple… Apprendre à dire NON ! Une première démarche consiste donc à limiter les déchets inutiles. En refusant le sac plastique lors de vos courses hebdomadaires par exemple, et le remplaçant par un sac cabas
réutilisable, vous limiter ainsi un déchet supplémentaire, et n’aurez ainsi pas à le jeter en rentrant à la maison.

Réduire ce dont nous avons besoin mais ne pouvons pas refuser.
Réduire, c’est préférer la qualité à la quantité, choisir l’expérience aux biens matériels. Tel est l’optique de Béa Johnson. C’est ainsi remettre en cause toutes ses habitudes d’achats et de consommation, pour aller à l’essentiel, et se tourner vers un mode de vie simple et minimalisme.
Faire le vide et désencombrer notre vie de tout se qui est inutile, de se que vous n’utilisez plus, et qui ne vous est pas nécessaire. Donner-leur une seconde vie en partageant à vos voisins ou amis, donnant aux associations ou vendant sur des sites de secondes mains type LeBonCoin.
Il s’agit également de restreindre ses emballages au supermarché. Choisir le vrac plutôt que l’article emballé, aller chez le boulanger sans prendre le papier.
Mais également des déchets qui peuvent vous paraître « inaperçu » comme un imprimé qui pourrait rester sur votre ordinateur, ou une publicité reçu dans la
boite aux lettres.

Réutiliser ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire.

Vous évitez la consommation inutile, vous atténuez lʼépuisement des ressources et vous allongez la durée de vie des biens déjà acquis.

Zéro Déchet rime inévitablement avec réutilisable, oublier les produits à usage unique. Finalement, nous payons la matière première, son emballage, mais également le markéting,… Et ce à chaque fois ! Passer aux solutions durable c’est également baisser le coût de traitement des déchets des collectivités, qui auront ainsi moins à traiter, et à l’issu, c’est votre taxe sur les ordures ménagères qui vous dira merci.
Bannir les produits jetables, déchet à usage unique. Il existe toujours une alternative réutilisable et plus responsable. Un sac cabas ou bien un sac en tissus pour remplacer les sacs de courses en plastique. Le papier ou la boite du boulanger? Apporter votre sac en tissus ou bien un plat en verre pour rapporter vos délicieux gâteaux. L’idée est également de prolonger la durée de vie des objets en les réparant lorsque cela est possible, plutôt que de jeter lorsque la mode est passée.

Recycler ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, ni réutiliser
Le tri des déchets fait partie intégrante du Zéro Déchet. Tout se qui est entré dans votre maison, peut avoir une seconde vie grâce au tri sélectif. Les fameux déchets du bac jaune (papier, carton, plastique 1 et 2, métal,..) ou vert (verres et bouteilles) mais également grâce aux centres de tri (cartouche d’encre, ampoules, peinture, piles, huiles, caisses de bois,…)
Celui-ci m’a emmener à une grande remise en question. Je recyclais déjà avant le Zéro Déchet, mais voir ma quantité de déchets recyclable m’a motiver à les
réduire (la carte de visite ou le prospectus donné en ville, le courrier publicitaire qu’on ne lis pas,…)

Composter le reste
Ultime règle du Zéro Déchet, consiste à recycler les déchets organiques et biodégradable. Il représente 30% de notre poubelle ! Grâce au compostage, vous alléger votre poubelle, et obtenir du terreau gratuitement. Epluchures de fruits et légumes, ongles, cheveux … Si vous décidez d’y mettre les excréments d’animaux, le terreau obtenu ne pourra être utiliser pour la culture de plante, mais retourner à la terre.
Différentes méthodes de compostage sont à votre disposition : individuel ou collectif, intérieur ou extérieur. Chaque compost dispose de ses propres règles.
Pour ma part, en appartement de 55m² et n’ayant pas possibilité d’un compost collectif, j’ai opté pour le lombricompostage City Worms, qui à trouvé sa place sur le balcon.

 

0 Partages